Politica
Bonjour,

Vous n'êtes pas connectés

Alors allez vite vous inscrire/connecter pour pouvoir jouer !


Politica - Jeu de Rôle PolitiquePolitica est une jeu qui vous permet de vous mettre dans la peau d'un homme politque !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Politica Invité ,
Politica
est une jeu qui vous permet de
vous mettre dans la peau d'un homme politque...


Partagez | 
 

 Évolution de la situation politique

Aller en bas 
AuteurMessage
Roman Récit
Tres grand politicien
Tres grand politicien
avatar

- :
Messages : 162
Date d'inscription : 13/02/2013
Localisation : Wellington

MessageSujet: Évolution de la situation politique   Lun 18 Fév - 15:27

Bonjour à tous. Je crée ce sujet pour que nous puissions discuter tous ensemble des méthodes qui s'appliqueront dans ce jeu pour déterminer les résultats des différentes élections qui sont au coeur de cette simulation politique. Propposons ici des méthodes et discutons-en.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Cazeneuve
Diplomate
Diplomate
avatar

- :
Messages : 62
Date d'inscription : 18/02/2013

MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   Lun 18 Fév - 17:01

Bonjour à tous!

Pour moi, je pense qu'il faut mettre en place un vrai système d'élections, qui pourraient s'appuyer sur la thèse préposée d'argent circulant entre les partis. Un meeting, par exemple, coûterait 200.000 Euros. Il permettrait de gagner 3% d'intentions de vote, etc... Ainsi, le Résultat ne serait pas aléatoire (je pense cependant qu'il faut laisser une part d'aléatoire dans le processus), mais déterminé par les actions des partis.

Ainsi, avant une élection, un parti dispose d'une côte de popularité estimée à tant de %. Prenons 35% Pour l'exemple. Durant la campagne, le parti va mener:
4 meetings (4x3%: 12%)
-Une campagne télévisée (4%)
-1 débat gagné (6%)
-2 débats perdus (-8%)

A la fin de la campagne, le parti aura donc 49% d'intentions de vente, avec une part aléatoire fixée à pour chaque parti (en plus ou en moins, par un lançé de dés par exemple).

Tout ceci pour donne beaucoup plus d'intérêt à l'élection. On pourrait ajouter des facteurs tenant au candidat: région dans laquelle il est implanté, considéré comme un rassembleur ou comme un extrémiste.
Il ne faudra cependant pas ommettre le fait que l'ensemble des intentions de vote pour tous les parti sera bien sûr égal à 100%..
Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien Sorel
Grand Politicien
Grand Politicien
avatar

- :
Messages : 73
Date d'inscription : 13/02/2013

MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   Lun 18 Fév - 19:27

Le nombre de membres inscrit dans un parti devrait être un facteur
Les débats gagnés et perdus comme l'a précisé François de Cazeneuve
On pourrait inclure un poil de hasard avec le tirage de cartes donnant lieu à des aléas tel que une perte de confiance, une motivation appuyée des électeurs, des rentrée d'argent grâce aux mécènes, etc ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Cazeneuve
Diplomate
Diplomate
avatar

- :
Messages : 62
Date d'inscription : 18/02/2013

MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   Lun 18 Fév - 19:43

voilà, ce que je proposait n'était qu'un premier jet pour donner une idée, on peux rajouter pleins de facteurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roman Récit
Tres grand politicien
Tres grand politicien
avatar

- :
Messages : 162
Date d'inscription : 13/02/2013
Localisation : Wellington

MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   Lun 18 Fév - 21:08

Je propose ça :

Chaque parti aurait sa propre « côte de popularité » par région, puisqu’à priori le mode de scrutin envisagé par John Trump serait une proportionnelle de liste régionale avec prime au vainqueur national. Cette côte de popularité se mesurerait en points.

A côté de ça, les différents évènements intervenant en cours de jeu (débats, actions de campagne, etc.) seraient relevés par TOUS les joueurs dans un topic par parti. L’administration toute puissante (au choix J. Trump ou un colloque de représentants des partis se réunissant sur la Chatbox) déterminerait régulièrement l’effet de tous ces évènements sur la popularité du parti dans chaque région (puisqu’un scandale dans une petite municipalité n’a aucune raison d’avoir un effet sur l’image d’un parti dans tout le pays, sauf si ses adversaires reprennent bien le refrain). Elle publierait alors les nouveaux chiffres de la popularité des partis par régions. C’est assez arbitraire, mais si c’est fait avec impartialité c’est à la fois simple et efficace.

Exemple : Région de la Côte Sud, reconnue tacitement comme un fief libéral. La popularité actuelle du PLK est de 40 points. Les joueurs ont signalé, sur la semaine : un meeting régional réussit, un débat national gagné, deux débats nationaux perdus, de nombreuses opérations de terrain, et un scandale financier à Wall-Street. L’administration décide, en fonction des RPs, d’appliquer ces bonus/malus :
Un meeting régional réussit : +4 points
Un débat national gagné : +3 points
Deux débats nationaux perdus : -2 points chaque
De nombreuses opérations de terrain : +3 points
Un scandale financier à Wall-Street : -6 points
Au total, sur la semaine, le PLK gagne 2 points et passe à 42 points de popularité.

Lorsqu’arriverait la date des élections, on calculerait assez simplement les résultats obtenus par tous les partis en regardant quelle « part de la popularité régionale » ils possèdent. Le calcul est simple : on additionne les points de popularité de tous les partis en lice dans la région et on divise. Voici un petit exemple d’élection, toujours dans la Côte Sud, avec deux cas de listes communes :
PLK-PNTK (liste d’union) : 58+12=70 points
USK-PSR (liste d’union) : 25+16=41 points
PCR : 30 points
Total des points de popularité : 141.
PLK-PNTK : 70/141=49,6%
USK-MSR : 41/141=29,1%
PCR : 21,3%

La calcul n’est pas compliqué, peut être fait et vérifié par n’importe qui, et expédié en deux secondes à l’échelle nationale avec une feuille de calcul Excel toute prête. Reste à séparer les sièges entre les partis…

Alors j’entends les précédentes propositions. François, mon système de popularité est semblable au tien, sauf qu’il ne se base pas sur une grille tarifaire établie et permet ainsi de tenir compte de la qualité du RP tout en évitant les « planifications » où on compte en points, ce qui n’a rien de très réaliste. Cela prend également en compte des faits politiques : il est plus difficile de gagner des points grâce à un meeting dans une région où son parti est faiblement implanté, de gagner des points par un débat sur la culture dans une région où le sujet n’est pas considéré comme un sujet privilégié, etc… Ce système de point a aussi l’avantage d’éviter la difficile gestion d’une barre de popularité limitée par le système des pourcentages, dans lequel un point gagné quelque part se traduit nécessairement par une perte quelque part, et où le régime de transfert de ces points est complexe.

Les facteurs supplémentaires qu’évoquait François (je cite : « région dans laquelle il est implanté, considéré comme un rassembleur ou comme un extrémiste ») me paraissent également importants, et l’administration (ou une réunion de représentants des partis) semble la plus à même de décider sur ce sujet.

Pour ce qui est de la proposition de Julien quant au nombre de membres du parti, elle vaut par ce que les partis avec de nombreux membres peuvent mener campagne dans plus de régions, avec plus de candidats, plus de présence médiatique, bref, plus de posts de qualité, ce qui augmente les gains potentiels de « points de popularité ». Pour ce qui est du hasard via tirage de carte… Je pense qu’un petit système de « points négatifs » attribué pourrait être intelligemment géré. Mettons que sur chaque campagne chaque parti dispose d’un ou deux « points spéciaux » qui leur permette de déclencher un évènement aléatoire comme ceux que tu évoques en ciblant au choix un parti ou une région ? Si je reprends mon exemple précédent, c’est ce à quoi correspond le « scandale à Wall-Street » : un parti soucieux de plomber le PLK aura utilisé un de ces points pour demander un évènement important faisant baisser le PLK sur tout le pays. L’importance de l’évènement sur la région fortement peuplé de la Côte Sud, qui abrite la deuxième ville du pays, est élevée (6%), mais serait beaucoup plus faible (1 ou 2%) dans les régions plus rurales.

J’ajoute enfin que lors des élections, il faudra déterminer l’abstention et sa répartition entre les partis politiques, ce qui une fois encore peut se faire au niveau de l’administration, motivé par quelques évènements (lassitude d’un électorat partisan, vacances scolaires qui touchent plus les électeurs fonctionnaires de gauche, etc.).

Qu’en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Cazeneuve
Diplomate
Diplomate
avatar

- :
Messages : 62
Date d'inscription : 18/02/2013

MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   Mar 19 Fév - 1:14

je plussoie. Le système me paraît intéressant, et l'avantage c'est que si l'on traite d'un nombre limité de partis, on ne complexifie pas trop le nombre de statistiques à envisager.

Je pense que l'un des positionnements principaux doit être que ces calculs doivent se faire par région. Je m'explique: une région comme la région celte, très riche et très touristique, va plutôt être tentée par des partis comme le PLK ou le PCR, qui auront une forte côte. leur problèmes seront différents que ceux des autres régions, il faudra donc des réponses différentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien Sorel
Grand Politicien
Grand Politicien
avatar

- :
Messages : 73
Date d'inscription : 13/02/2013

MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   Mar 19 Fév - 10:18

Oui ce principe mérite de le mettre en place. dès que John Trump me donne accès au TA, je construit les feuilles de personnages dans ce sens.
Il y aura un compte de créer par parti, et sur chaque compte une feuille de générée. Ainsi, chaque parti aura sa comptabilité, ses items à piloter.
Il faudrait partir par un jeu de carte à tirer afin d'inclure le facteur aléatoire des évènements. (grève, pénurie, épidémie, découverte de matière première, avancée scientifique ou technologique, démographie, etc ... Ceci amenant vers des décisions que chaque parti devra pendre en fonction de ses aléas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roman Récit
Tres grand politicien
Tres grand politicien
avatar

- :
Messages : 162
Date d'inscription : 13/02/2013
Localisation : Wellington

MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   Mar 19 Fév - 14:07

Merci de votre soutien.^^ Il faudra donc créer un sous-forum de relevé des actions de campagne.

Comme l'a dit François, le caractère de chaque région doit être pris en compte. Pour celà, deux facteurs assez simples : qui est le premier arrivé ("bonus au sortant", effet de fief, etc.) et quel partis la région tend-t-elle à favoriser.

Voilà le constat que je vous propose, eu égard aux implantations actuelles des joueurs et aux caractéristiques des différentes régions :
  • Région du Centre : La capitale accueille sans doute un phénomène de « boboisation », ce qui explique que l’USK en tire la majeure partie de son pouvoir. A côté de ça, les classes supérieures tendent naturellement à un vote libéral. Le PNTK y a de l’influence dans les banlieues, où le thème sécuritaire est important. Le PCR y est assez marginal (le vote royaliste ne séduit pas spécialement les urbains), et le MSR y récupère vaguement quelques voix aux dépends de l’USK.
  • Région de la Côte Sud : Le RP l’a orienté pour l’instant vers un électorat clivé PLK vs MSR, le PLK ayant l’aide du PNTK. L’USK s’y est affaiblie au profit du MSR, mais dispose toujours d’un soutien important, notamment à Wellington. Le PCR y est donc logiquement à la traine.
  • Région du Trios : Région rurale, c’est un bastion peu disputé du PCR. L’USK y incarne l’opposition, les autres partis étant à la traine.
  • Région de la côte Nord : Un autre bastion de gauche, avec beaucoup de classe moyennes. L’USK est en tête, mais suivit de près par le duo PLK-PNTK. L’implantation locale du PCR et du MSR y est plus faible.
  • Région du de l'Ouest : Un fief rural et ouvrier de l’aile gauche du MSR. Tendances communistes signalées. Dans la misère, le PCR et le PNTK prospèrent également alors que le pouvoir en place et les libéraux accuse un important retard.
  • Région du Karze : Fief du président du MSR, qui y est donc en tête, aux dépends de l’USK. Dans cette région rurale moyennement peuplée et peu riche, le PCR est l’autre force politique majeure. Le PLK et ses alliés restent à la traine.
  • Région du Plat : Fief de l’USK, car très urbain, disputé par une forte implantation du PNTK, qui laisse tous les autres partis à la traine.
  • Région du Quatuor : Un autre pauvre fief de l’aile gauche du MSR, quoique beaucoup plus disputé. Tout le monde y est à peu près à égalité, avec une légère avance socialo-républicaine.
  • Région Celte : Fortement occupé par le PCR, cette région est son attache urbaine. Le PLK y est fort, alors que le PNTK y est plutôt faible. L’USK rassemble la majeure partie des voies de gauche, aux dépends d’un MSR faiblard.
  • Région du Pique : Région très rurales et conservatrice. Le PNTK y est en tête, suivi par le PLK et le PCR. L’USK, et plus encore le MSR, y sont les grands perdants.

En termes de points de popularité, je suis parti, pour faire plaisir à Julien Sorel, d’un principe d’égalité. Chaque région a 100 points de popularité à diviser entre les partis (ça fait écho aux 100% des sondages de popularité qui pourraient être effectués maintenant.). A raison de 10 régions, cela fait 1000 points de popularité en tout, 200 par parti. Mes propositions ci-dessus se traduisent par ce tableau :


Dites-moi ce que vous en pensez !

Pour ce qui est du jeu de cartes à tirer : il y a pas mal de Card Driven Games intéressants pour simuler une campagne électorale. En possédant quelques-uns, je vais jeter un coup d’œil aux évènements qu’on y trouve pouvant être repris ici. Mais le système d’attribution de telles cartes doit être étudié. J’ai proposé un système de points d’actions spéciales. Je pense qu’on pourrait envisager d’utiliser ces points pour piocher des cartes. Les choses étant ce qu’elles sont, je pense que les partis devraient piocher un nombre de cartes/disposer de points d’actions spéciales dépendant de leurs résultats électoraux. Cela renforce les partis forts, tout en laissant la possibilité aux plus faibles de s’unir pour plomber tout parti prenant beaucoup trop d’importance. Il est évident que tous ces évènements peuvent, et même doivent être exploités par tous les partis dans le jeu politique. Pour reprendre l’exemple d’un scandale à Wall-Street (type affaire Madoff), le PLK risque de chuter, alors que les partis socialistes ou nationalistes profiteraient naturellement du scandale. Mais s’il retourne la situation par quelques arguments bien placés, le PLK peut tirer malgré tout avantage de cet évènement, d’une façon ou d’une autre. Tout dépendrait de la qualité du RP fourni, c’est-à-dire des arguments développés.


Dernière édition par Roman Récit le Mar 19 Fév - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roman Récit
Tres grand politicien
Tres grand politicien
avatar

- :
Messages : 162
Date d'inscription : 13/02/2013
Localisation : Wellington

MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   Mar 19 Fév - 14:08

Double-post pour signaler une erreur, l'inversion du MSR et de l'USK dans la région Centre. Je vais devoir refaire mon tableau... Smile

EDIT : Voilà, c'est corrigé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Cazeneuve
Diplomate
Diplomate
avatar

- :
Messages : 62
Date d'inscription : 18/02/2013

MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   Mar 19 Fév - 16:36

Shocked non, je dis non, l'exposé que vous nous faites est trop clair! Very Happy

je plussoie, une seule petite chose, le PCR ne se revendique pas de droite (si je ne me trompe pas), ce qui fausse je jeu d'égalité que vous avez instauré (gauche forte, droite faible).

On pourrait aussi prendre une région définie par un taux de pauvreté très important et une forte désocialisation, pour y voir une très importante présence des extrêmes, et des partis "centristes" à la traîne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien Sorel
Grand Politicien
Grand Politicien
avatar

- :
Messages : 73
Date d'inscription : 13/02/2013

MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   Mar 19 Fév - 16:39

Utilisez ce tableau, vous pourrez modifier les données à volonté, changer les couleurs, ajouter des parties et des régions, modifier le nom des régions, etc... Pour avoir le codage du tableau, éditez mon message en citation et vous aurez accès à la racine.

* Région * * Points ** MSR ** USK ** PLK ** PNTK ** PCR *
Centre
10015 35 25 15
10
Sud
10025 20 35 15
5
Trios
100 15 25 1010
40
Nord
100 10 30 25 25
10
Ouest
100 35 10 10 25
20
Karze
100 36 11 11 11
31
Plat
100 15 30 10 35
10
Quatuor
100 24 19 19 19
19
Celte
100 15 10 30 10
35
Pique
100 10 10 2535
20


PS: Effectivement, le PCR ne se revendique pas de droite.


Dernière édition par Julien Sorel le Mer 20 Fév - 3:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roman Récit
Tres grand politicien
Tres grand politicien
avatar

- :
Messages : 162
Date d'inscription : 13/02/2013
Localisation : Wellington

MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   Mar 19 Fév - 16:57

On peut en discuter région par région... Wink

J'ai réfléchi aux scores royalistes hors d'une logique partisane. Les couples PLK-PNTK et USK-MSR ont été pensés comme complémentaires, en revanche. La logique bi-partisane que trahit l'existence de ces deux groupes antagonistes, et que perturbe le PCR, explique que votre parti soit présent partout, sans dominer vraiment nul part, malgré quelques points forts (Trios, Celte, Karze, qui correspondent aux implantations de vos joueurs). Vous vous trouvez en fait (mais soyons clairs, je ne vous y assimile pas) dans la position du FN en France : dans un monde politique clivé, vous obtenez des voix, mais celles-ci sont réparties de façon plutôt homogènes, loin des "fiefs" aux penchants très marqués sur lesquels s'appuient les gros partis. Vous ne percez réellement que là où des figures du mouvement se sont implantées de façon durable. Mais comme le système politique tourne à la proportionnelle, vous avez, heureusement pour vous, sensiblement plus de députés que le FN.

P.S.: Édite ton tableau Julien, le PCR a 31 et non à 11 en Karze.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Dorne
Politicien
Politicien
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 19/02/2013
Age : 23
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   Mar 19 Fév - 17:35

un système proportionnel à 100% ne me parait pas être une si bonne idée que ça. la proportionnel c'est cool tant que l'on reste modéré. je pense qu'une dose de proportionnel s'impose (30-40%) mais restons dans un système majoritaire (circonscription et tout le merdier habituel). il suffirait de calculer les voix de chaque région et du pays entier en fonction de vos excellentes idées, ensuite on réajuste les voix en fonction de la proportionnalité et puis on attribue les sièges de l'Assemblé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roman Récit
Tres grand politicien
Tres grand politicien
avatar

- :
Messages : 162
Date d'inscription : 13/02/2013
Localisation : Wellington

MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   Mar 19 Fév - 17:50

Si on fait ça, on plombe l'intéret du jeu, à savoir la diversité et sa représentation à l'Assemblée nationale, qui amène le jeu avec des discussions acharnées entre partis. Sans compter du casse-tête de la dimulation efficace de campagnes à l'échelle d'une circonscription. 10 régions, ça se gère comme on a dit. 150 circos, non.
Tu vas me dire "oui, mais alors pas de majorité stable !" C'est ce qui fait le charme du jeu, le rend interactif en permanence.
J'en avais discuté avec John Trump, il a dit "proportionnelle avec prime au vainqueur. Une circo, c'est znviron 75'000 habitants, soit 135 députés pour la Karzanie. On donne une prime de 15 députés (10% des sièges) à la liste qui arrive en tête. Ça permet de réduire les risques de chambre parfaitement introuvable.
Pas la peine de se plonger dans "tout le merdier habituel."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Dorne
Politicien
Politicien
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 19/02/2013
Age : 23
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   Mar 19 Fév - 17:55

une proportionnel avec 10% de prime ? je suis pas sur que même dans cette configuration cela empêche les blocages. je penserai à une prime d'au moins 15%. Bref à part ce détail je pense que ce système d'attribution des voix est très bon, je plussoie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir Oulianov
Politicien
Politicien
avatar

- :
Messages : 38
Date d'inscription : 19/02/2013
Age : 23
Localisation : Quatuor

MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   Mar 19 Fév - 18:11

Une proportionnelle avec 10% de prime est le niveau maximum pour que la chambre reste représentative du peuple. Et puis justement une trois grande stabilité ferait perdre tout sont intérêt au jeux ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roman Récit
Tres grand politicien
Tres grand politicien
avatar

- :
Messages : 162
Date d'inscription : 13/02/2013
Localisation : Wellington

MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   Mar 19 Fév - 18:22

Mais le but de la prime est de réduire les blocages, non de les empêcher ! Twisted Evil
Et ainsi ça donne un joli chiffre (150), pas un truc bâtard comme 159...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Cazeneuve
Diplomate
Diplomate
avatar

- :
Messages : 62
Date d'inscription : 18/02/2013

MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   Mar 19 Fév - 18:54

Alors, pour moi le système doit bien entendu être proportionnel, c'est comme ça qu'on va créer du jeu politique, avec des alliances, des négociations..

Pour pondérer cela, le système du "petit plus" est intéressant, mais doit aussi fluctuer en fonction du taux obtenu par le parti "premier arrivé", s'il remporte 49% des voix (peu probable, je sais, mais ça dépend de la configuration que va prendre le jeu), avec 10 % de plus il a une large majorité. Le système de répartition des voix est très bon, et la position des partis me semble en corrélation avec une réalité des idées défendues par chaque parti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roman Récit
Tres grand politicien
Tres grand politicien
avatar

- :
Messages : 162
Date d'inscription : 13/02/2013
Localisation : Wellington

MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   Mar 19 Fév - 19:11

Aucun pays ne fait ni ne ferait fluctuer la pondération... Si une liste obtient 41% des sièges et que la prime lui donne la majorité absolue, il est considéré systématiquement comme le méritant. Et les autres listes, qui n'ont pas réussi à l'en empêcher, en payent le prix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Cazeneuve
Diplomate
Diplomate
avatar

- :
Messages : 62
Date d'inscription : 18/02/2013

MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   Mar 19 Fév - 19:40

non, parce que la pondération prend très peu souvent cette forme..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roman Récit
Tres grand politicien
Tres grand politicien
avatar

- :
Messages : 162
Date d'inscription : 13/02/2013
Localisation : Wellington

MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   Mar 19 Fév - 20:05

Certes, mais c'est la plus simple qui soit. Cette forme favorise également les listes communes, incitant les partis à présenter des listes communes qui, cumulées, leur permettraient de prendre la première place et d'emporter la mise. Cette logique encourage des alliances de blocs gouvernementaux programmatique : on va aux élections avec un programme commun de la gauche ou de la droite, et si on arrive en tête, on a des moyens supplémentaires pour nous aider à appliquer ce programme qui a fédéré le plus grand nombre des citoyens (la majorité relative).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François de Cazeneuve
Diplomate
Diplomate
avatar

- :
Messages : 62
Date d'inscription : 18/02/2013

MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   Mar 19 Fév - 20:36

oui, c'est un argument, je me rends! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julien Sorel
Grand Politicien
Grand Politicien
avatar

- :
Messages : 73
Date d'inscription : 13/02/2013

MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   Mer 20 Fév - 3:34

Roman Récit a écrit:
P.S.: Édite ton tableau Julien, le PCR a 31 et non à 11 en Karze.
C'est fait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Évolution de la situation politique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Évolution de la situation politique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui est Rene Preval!
» Londres au XIXème siècle
» ✥ Situation politique et géographique
» Haiti : Il faut réinventer un modèle de gouvernenace politique
» Haiti à l'heure d'un renouveau :situation socio-économique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Politica :: Accueil :: Suggestions-
Sauter vers: