Politica
Bonjour,

Vous n'êtes pas connectés

Alors allez vite vous inscrire/connecter pour pouvoir jouer !


Politica - Jeu de Rôle PolitiquePolitica est une jeu qui vous permet de vous mettre dans la peau d'un homme politque !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Politica Invité ,
Politica
est une jeu qui vous permet de
vous mettre dans la peau d'un homme politque...


Partagez | 
 

 [Télévision] TK1 Télévision Karzanienne 1

Aller en bas 
AuteurMessage
John Trump
Admin
avatar

- :
- :
Messages : 63
Date d'inscription : 08/02/2013
Age : 21
Localisation : Grenoble

MessageSujet: [Télévision] TK1 Télévision Karzanienne 1   Ven 15 Fév - 20:58

TK1 Télévision Karzanienne 1



Bienvenue au siège de TK1 Télévision Karzanienne 1. C'est ici que vous pourrez découvrir l'actualité du pays, du parti...


On se retrouve tous devant TK1 !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://politica.monempire.net
John Trump
Admin
avatar

- :
- :
Messages : 63
Date d'inscription : 08/02/2013
Age : 21
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Re: [Télévision] TK1 Télévision Karzanienne 1   Ven 15 Fév - 21:47



POLITIQUE

La polémique provoquée par Clark Johnson a pris une telle place dans la vie politique karzanienne que le président de la république John Trump c'est, finalement, décidé à répondre, ce soir, à nos journalistes.


Citation :
Je suis très étonné de voir monsieur Johnson dire que mon parti et moi sommes isolés alors que nous sommes très présent dans la capital, la plus grande ville du pays, la plus peuplé, le cœur économique de la Karzanie, comment peut-il mépriser à ce point les partisans de l'Union Solidaire Karzanien mais aussi tout les karzaniens qui ont votés pour moi. De plus, derrière ses aires de polémistes, je rappel à toute la Karzanie qu'il n'a encore jamais été confronté à votre vote, à sa place je me soucierait beaucoup plus des élections que des polémiques. Croyez-moi, l'Union Solidaire Karzanien va bientôt devenir l'un des principaux, si ce n'est le principal parti politique de la Karzanie, nous venons, d'ailleurs, de lancer une campagne d'affichage dans tout le pays

Comme l'a dit John Trump, l'Union Solidaire Karzanien a lancée une grande campagne d'affichage dans toute la Karzanie, vous pourrez donc voir ces pancartes :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://politica.monempire.net
Clark Johnson
Politicien
Politicien
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 13/02/2013

MessageSujet: Re: [Télévision] TK1 Télévision Karzanienne 1   Ven 15 Fév - 22:18



POLITIQUE

La polémique provoquée par Clark Johnson et sa déclaration a atteint un cran de plus. Après que John Trump, notre président, ait décidé de s'exprimer à l'antenne sur sa déclaration. Clark Johnson, le président du Parti Libéral, a souhaité intervenir depuis son bureau au centre de Wellington.



Citation :
Premièrement, je n'ai jamais souhaité insulté ni offensé les partisans de l'Union Solidaire Karzanien. Je respecte la liberté de parti, qualité indissociable de la vie en démocratie. Vous m'accusez de polémiste mais vous n'avez pas compris le fond de mon message. Vous vous vantez de, je cite mot par mot "Je suis très étonné de voir monsieur Johnson dire que mon parti et moi sommes isolés alors que nous sommes très présent dans la capital, la plus grande ville du pays, la plus peuplé, le cœur économique de la Karzanie". C'est justement le problème. Vous êtes censé représenter le pays tout entier, en étant président. Or vous vous contentez de défendre ceux qui vous ont élus à cause de leur poids démographique c'est à dire la capitale. Mais souciez vous aussi des autres régions qui composent notre beau pays. Car vous avez beau vous vanter de votre soutien dans la capitale, mais qu'en est-il ailleurs? Je vous laisse le découvrir par vous-même. Bonne soirée monsieur le président.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Trump
Admin
avatar

- :
- :
Messages : 63
Date d'inscription : 08/02/2013
Age : 21
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Re: [Télévision] TK1 Télévision Karzanienne 1   Ven 15 Fév - 22:51



POLITIQUE

C'est une information de dernière minute, après que Clark Johnson ait répondu aux déclarations de John Trump, le président de la république à décidé de répondre immédiatement aux propos de Clark Johnson.


Citation :
Monsieur Johnson, si vous êtes dans la politique c'est pour faire en sorte que les karzaniens puisse être représentés correctement, dans les meilleurs conditions et de manière à rendre la politique la plus claire possible, du moins j'ose espérer que c'est votre but. Croyez-vous que la polémique qui nait, et que vous prenez plaisir à entretenir, rend la politique plus claire et plus simple aux yeux des karzaniens ? Je peut vous assurer que non. J'ai beaucoup trop de respect pour les karzaniens, qu'importe dans quelle région ils vivent, qu'importe leurs partis politiques et c'est pour apporter plus de clarté aux karzaniens que je refuse de me lancer dans une polémique qui ne ferait que pourrir la politique aux yeux des karzaniens. La Karzanie mérite mieux que ce genre de polémiques de bas-étages, en tous cas je l'estime à un tel point que je refuse d'alimenter la polémique !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://politica.monempire.net
Roman Récit
Tres grand politicien
Tres grand politicien
avatar

- :
Messages : 162
Date d'inscription : 13/02/2013
Localisation : Wellington

MessageSujet: Re: [Télévision] TK1 Télévision Karzanienne 1   Sam 16 Fév - 0:57



POLITIQUE

Il n'avait pas fallu longtemps pour que les petites phrases assassines qu'avait distillé dans la presse Clark Johnson sur le président Trump et son parti, l'Union Solidaire Karzanienne, ne provoquent une vive réaction d'un pouvoir qui, depuis les dernières présidentielles, n'avais pas encore connu de remise en cause politique aussi brutale de son autorité et de sa légitimité. Les échanges des deux politiciens, par medias interposés, avaient alimenté l'actualité politique de la soirée. Les journalistes TK1 avaient cherché à joindre des responsables des différents partis, et c'était Roman Récit qui, pour le Mouvement Socialiste Républicain (MSR) avait écopé de la lourde tâche de donner la première réaction. Avant d'entrer sur le plateau de la chaîne, il réajusta son oreillette en grommelant. Au signe du chef de plateau, il entra d'un pas décidé, s'assit et répondit au salut de la journaliste, qui le présenta rapidement au téléspectateurs et lui demanda immédiatement après un commentaire sur l'actualité.

Citation :
Journaliste : Monsieur Récit, dans le psychodrame qui se joue depuis quelques heures, nous n'avons pas encore entendu d'autres réactions que celle des dirigeants des deux partis à l'origine de cette polémique. Merci de nous apporter ce soir une réaction du MSR. Alors, cette polémique, qu'en pensent les socialistes républicains ?

Roman Récit : Vous savez, c'est avant tout un sujet qui concerne l'USK et le Parti Libéral. Nous n'avons pas à prendre de position officielle sur cette affaire, qui n'est, à bien y regarder qu'un duel d'ego purement politicien. Mais je peux vous livrer quelques impressions personnelles. Sur les propos qui ont été tenus dans chaque camp, déjà. La primeur en revient à M. Johnson, qui s'est livré à un commentaire que je juge hâtif et inexact. Dire que le parti présidentiel n'est présent que dans la capitale est une erreur. Il dispose de militants, c'est un fait, prêts à agir sur tout le territoire et à tout faire pour que le président Trump soit réélu au terme de son mandat. Ne me demandez pas, en revanche, de commenter la qualité de la campagne d'affichage lancée récemment... Voyez-vous, j'aurais préféré que monsieur Johnson, plutôt que d'entrer dans des attaques d'assez mauvaise foi, évoque le fond et le manque d'idées d'avenir et le relatif flou idéologique du parti présidentiel. Si elle dispose encore de militants, l'USK traverse une période de vide idéologique chronique. Pas de vision d'avenir encore exposée pour ce pays, pas d'idées fortes susceptibles de marquer la population dans la campagne à venir. C'est cela qu'il aurait fallu mettre en avant, voyez-vous. Pas des querelles de personnes et des chicaneries enfantines.

Journaliste : Pour vous, il s'agit donc d'affaires personnelles ?

Roman Récit : Dites-moi sérieusement si le sujet de ce soir a apporté quoi que ce soit au débat politique national ! Il s'agit bien du choc de deux personnalités, que je connais toutes deux. Le président Trump d'abord, parce qu'en citoyen attentif à la vie de mon pays j'ai suivi avec attention sa dernière campagne présidentielle. Le député Johnson également, parce qu'il a fait sa vie politique dans la même région que moi et que je l'ai affronté plusieurs fois dans diverses élections à travers la Côte Sud. Ce sont deux personnalités assez différentes, et il ne m'étonne pas que lorsqu'elles se rencontrent cela produise tant d'électricité... Mais ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. S'il y a bien une dimension personnelle dans cette affaire, il y a aussi et surtout un caractère politique. Clark Johnson a voulu partir trop vite en campagne et a cru que la politique de la petite phrase pourrait lui permettre de prendre un ascendant médiatique et positionnant le Parti Libéral comme premier parti d'opposition, et donc comme l'alternative incontournable au président Trump dans les échéances à venir. Ce n'est que la suite médiatique de l'alliance conservatrice conclue récemment par le Parti Libéral avec le PNTK. C'est une manœuvre politicienne assez grossière, et je dois vous assurer que le MSR n'a pas l'intention de laisser dévoyer ainsi la vie politique et l'actualité.

Journaliste : Est-ce une ébauche d'un futur soutien du Mouvement Socialiste Républicain au président Trump ? La porte ouverte à une entrée dans la coalition gouvernementale ? A une candidature unique ?

Roman Récit : Vous vous avancez un peu, tout de même. Notre parti n'a pas encore arrêté de position sur ces sujets. Sachez cependant que je partage une partie de l'analyse de monsieur Johnson : l'USK, bien que présente sur tout le territoire, a tendance à trop se focaliser sur la région capitale et sur les citoyens qui y vivent, et si une alliance avec le parti présidentiel devait déboucher pour nous sur un rôle de faire-valoir provincial d'un phénomène politique centralisé, je serai le premier à la refuser, surtout si cette alliance doit s'accompagner d'un soutien aveugle à un candidat qui, à l'heure actuelle, n'a pas de programme et ne semble pas voir plus loin que le sommet de la pile de dossiers urgents qui s'accumulent sur son bureau présidentiel.

Journaliste : C'est un jugement sévère...

Roman Récit : Quand je suis sévère, j'essaie aussi d'être juste. Il quitta son air de grave sérieux pour s'autoriser son premier sourire de la soirée.

Journaliste : En parlant de sévérité, monsieur Johnson ne l'a pas trop été avec vous, déclarant au Wellington Times, journal emblématique de la Côte Sud, je cite, "J'apprécie son travail au parlement. Tant qu'il continuera d'oeuvrer pour le bien de la région et du pays je me fiche du nom de son parti."

Roman Récit : J'apprécie pour ma part de siéger au parlement avec monsieur Johnson. Je ne suis pas là pour réagir à ses propos. Si monsieur Johnson veut se lancer de front dans une campagne présidentielle et dans une campagne régionale, libre à lui. Au MSR, nous essayons d'être une force de proposition, d'offrir à nos concitoyens un autre projet pour le pays, pour la République, avec comme deux piliers principaux un vrai projet de politique sociale et une proposition de réforme institutionnelle. Cet objectif demande que nous conquérions des sièges dans les instances politiques actuelles, mais nous aurons tout le temps de le faire quand sonnera l'heure en nous adressant à nos concitoyens directement, sans passer par de grandes manoeuvres politiques. A l'heure actuelle il nous faut proposer un alternative aussi bien au pouvoir en place qu'à ce libéralisme qu'on veut nous imposer comme seul autre solution aux immenses problèmes politiques, sociaux et économiques que rencontre chaque jour ce pays.

Journaliste : Merci monsieur Récit de nous avoir réservé l'exclusivité de votre réaction. Elle lui sourit avant de se retourner aussi sec vers la caméra principale et de passer à la suite de son programme. Parlons maintenant d'économie avec...

Roman quitta la plateau sans un bruit, remettant son oreillette à un technicien qu'il remercia d'un signe de tête avant de quitter sous une petite pluie les studios de la grande chaîne nationale pour regagner son appartement et s'offrir un petit moment de repos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Télévision] TK1 Télévision Karzanienne 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Télévision] TK1 Télévision Karzanienne 1
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite ou grande révision?
» Developpement touristique: Vision du gouvernement
» Vision cauchemardesque [Pv : Dark_Sky (Sora) et Oeil d'Argent]
» [Archive 2006] Le Samain, ma vision des choses
» [THEME] En prévision du bal [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Politica :: La République De Karzanie :: Les Région de la Karzanie :: Région du centre-
Sauter vers: